Les projets

L’inox est couramment utilisé en façade, couverture et décoration intérieure. Découvrez certaines de nos réalisations !

Mairie Illkirch-Graffenstaden

La mairie d’Illkirch-Graffenstaden se pare d’une coque perforée en inox et devient un nouveau repère urbain pour la ville

Remportant le concours lancé en 2011, l’Atelier Filippini spécialiste de la réhabilitation de bâtiments historiques et muséographiques, a réalisé la réhabilitation et l’extension de l’Hôtel de Ville d’Illkirch-Graffenstaden en banlieue de Strasbourg. L’élément fort de ce projet consiste en une coque protectrice en acier inoxydable perforé qui abrite le nouvel espace d’accueil pour le public.

Un ensemble unitaire et cohérent
L’objectif du projet était de relier trois bâtiments hétéroclites : un édifice du 19ème siècle et deux bâtiments construits dans les années 1970 pour en faire un édifice unitaire et cohérent tout en respectant la valeur patrimoniale du bâtiment principal construit en 1890. Le premier bâtiment a été traité avec une combinaison métal/vitrage composée d’une façade sérigraphiée et de tôles inox recouvrant les éléments de liaison et de transition. Quant au deuxième bâtiment abritant le Centre Social et Administratif, les façades ont été doublées par une isolation thermique performante et un bardage aluminium composite à l’aspect métallique. En complément de cette réhabilitation, l’architecte a créé un nouvel espace d’accueil de 150 m² sur le parvis, déjà surnommé par les habitants l’igloo, le coussin ou encore la bulle, entièrement recouvert d’une coque perforée en acier inoxydable. Cet écrin protecteur, permet de capter les reflets du ciel et des façades en vis-à-vis et de créer ainsi un signal architectural fort.

Une coque tout en inox entièrement sur-mesure
Pour concevoir la nouvelle pièce architecturale du projet, l’architecte s’est inspiré du passé industriel de la ville, berceau de la construction de locomotives à vapeur en proposant une coque inox dont la forme courbe absorbe autant qu’elle révèle les particularités de l’environnement bâti. Dédié à l’accueil du public, cet écrin métallique et protecteur conjugue à la fois résistance et légèreté. « Certes, l’espace est protecteur, rappelle Renato Filippini, architecte du projet. Mais je le souhaitais résolument ouvert. C’est l’inox qui m’a paru le plus adapté à cet usage. Cette coque galbée évoque une certaine douceur en référence aux œuvres d’Anish Kapoor ». Conçue en 3D, courbée et usinée dans les ateliers de la Chaudronnerie du Ried, l’enveloppe est constituée de 150 tôles d’inox d’épaisseur 5 mm livrées par Aperam depuis l’usine de Genk en Belgique. La nuance choisie est 304L (1.4301) d’aspect microbillé puis électropoli pour obtenir un fini brillant.
Tout l’enjeu lors de l’usinage des tôles était de pouvoir réaliser des formes curvilignes complexes constituées de rayons différents. Pour les éléments de façade à simple courbure, les tôles ont été découpées après perforation au laser avant d’être mises en forme à l’aide d’une machine de roulage. Les bords ont ensuite été rigidifiés puis électropolis. La face extérieure a subi une opération de grenaillage.
Quant aux éléments de façade à double courbure, les plus difficiles à réaliser, une découpe jet d’eau a été privilégiée par rapport à une découpe laser et de nombreuses autres opérations complémentaires ont été nécessaires pour la mise en forme.

La mise en oeuvre a nécessité une précision d’orfèvre. Suspendue et fixée à des structures arborescentes en acier, l’enveloppe n’a aucun contact avec le sol. Calculées également au millimètre, les perforations sont toutes différentes, plus nombreuses à hauteur d’œil pour s’espacer vers le haut. De l’intérieur, elles filtrent la lumière sans obstruer la vue sur l’espace urbain. De l’extérieur, la coque reflétant l’environnement et les cieux, semble flotter sur l’eau qui l’entoure.

Confort, accessibilité et qualité environnementale
L’intervention architecturale ne se limite pas à donner une image contemporaine au bâtiment, de par les matériaux utilisés ou encore par le volume de l’accueil, mais elle implique une réorganisation interne complexe de manière à faciliter l’utilisation et l’accès des espaces par le personnel et par le public tout en améliorant le confort.

Le choix des matériaux associé à des techniques innovantes telles que :
> un système pariétodynamique avec la réalisation d’une double peau pour récupérer l’air préchauffé et réduire les besoins de chauffage en hiver et à la mi-saison
> sur toutes les façades exposées, des brise soleils orientables ou des stores exétrieurs ont été posés
> récupération de l’eau de pluie pour arroser les espaces extérieurs
rendent le bâtiment pérenne et performant d’un point de vue consommation énergétique.

Respectant délais et budget serrés, le projet a nécessité 18 mois de chantier. L’inauguration du lieu s’est accompagnée du lancement de nouvelles plateformes de communication pour la mairie, avec un nouveau site Internet et une application mobile. La ville d’Illkirch-Graffenstaden dispose désormais d’un nouvel édifice symbole, élément d’identification fort pour ses 27000 habitants.

Fiche technique

Illkirch-Graffenstaden, France
Atelier Filippini

Infos

304L/1.4307
Uginox Mat
5 mm

Arc Iris Centre de tri

« Tout architecte peut faire un bel objet industriel. Mais l’important est que l’enveloppe procure une émotion.»

Chef d´œuvre à ciel ouvert miroitant de toutes ses facettes, Caïman  s’impose comme une sculpture monumentale.

Ses écailles reflètent la lumière, le ciel et la terre au gré des heures et des saisons. Habillé de couleurs naturelles, le bâtiment devient vivant, se fond dans l’environnement, participe au paysage dans son évolution diurne et nocturne.

Cette enveloppe de métal traduit une seule et même quête architecturale : Celle de la contemplation.

Les usines d’incinération des ordures ménagères ont beau avoir été rebaptisées du nom moins inquiétant de “centre de valorisation énergétique”, elles suscitent des oppositions de riverains de plus en plus fréquentes. Pour mieux les faire accepter, leur qualité architecturale apparaît comme un atout. Car il existe un risque de réel blocage lié au syndrome NIMBY (“not in my back yard”), venu d’Outre Atlantique et désormais bien implanté en France. Ou comment le traitement des déchets doit toujours être réalisé ailleurs, loin de chez soi… C’est un phénomène auquel il a fallu se confronter pour réaliser à Calce, près de Perpignan, un centre de valorisation énergétique de 22 tonnes/heure. Lauréats d’un concours de conception réalisation aux côtés de Cydel (Groupe TIRU), les architectes Luc Arsène-Henry Jr et Alain Triaud ont proposé de rapporter devant les façades ondulantes de leur projet de bâtiment un habit de bandes métalliques aux lignes plus fluides encore. “L’usine doit être belle car elle constitue la preuve que la société s’occupe de vous. Il n’est plus nécessaire qu’elle exprime la vocation industrielle car la technicité est désormais un dû : une voiture de sport ne montre pas son moteur, mais ses courbes.”

Adossé contre le rocher, le nouveau centre s’étire sur 1500 m de long, entre évocation de vestiges et grand geste artistique. L’inox anodisé de couleur champagne qui a été finalement choisi aide à fondre le bâtiment dans la terre ocre de la garrigue, contribuant ainsi à mieux faire accepter son implantation. De façon à rappeler la géologie locale, le site a aussi été aménagé avec la réalisation de remblais architecturés et d’un soubassement en béton brut. Des plantations ont fait le reste.

Avec 10 000 m² de bardage posé, la mise en œuvre d’inox coloré représente une première par l’échelle. La coloration de la tôle, d’une épaisseur de 0,5 mm, a été effectuée par bain, dans un procédé électrolytique.

Le sous-traitant qui a façonné les tuiles a mis au point avec l’architecte les cent modules nécessaires d’une taille moyenne de 950 x 600 mm. Cette exécution a été faite en usine de manière à éviter les risques de déformation.

Sur le chantier, un support modulaire en acier galvanisé a permis de fixer ce kit de précision avant de monter l’ensemble sur l’ossature secondaire de la façade. Les écailles sont posées à recouvrement sans vis apparente, dans un sens qui ne laisse pas de prise au vent. A signaler déjà l’orientation sud-est/nord-ouest du bâtiment, choisie en fonction des vents pour minimiser son impact sonore.

Le coût de cet habillage est compensé par la réduction de la surface d’emprise du centre, obtenue par une spatialisation étudiée du process. La disposition de celui-ci dans la pente évite que l’usine qui le cache dépasse la ligne de crête. Même l’émergence de la cheminée a été réduite à 3 m au dessus du bâti, de façon à ne pas rappeler aux riverains l’idée de pollution à laquelle cet élément industriel renvoie.

Fiche technique

Perpignan, France
Luc Arsène Henry Jr
©Luc Arsène Henry Jr

Infos

316L/1.4404
Uginox Top / Uginox Spectral
0,50

Centre commercial Waves

Après ‘L’Atoll’ ouvert à Angers en 2012, la Compagnie de Phalsbourg poursuit  sur sa lancée avec la création d’un  deuxième centre commercial conçu sur le principe d’une boucle circulaire à ciel ouvert, lieu de convergence joignant l’utile à l’agréable, autrement dit la promenade à la consommation.

Ce nouvel anneau de 50 magasins et 9 restaurants ou cafés de taille variée est posé à l’entrée de Metz, entre les voies ferrées et le cours de la Moselle, sur un site classé en zone inondable qui interdisait de creuser. Fonction vitale du projet, le stationnement est en conséquence organisé au centre de l’anneau, à concurrence de 2 500 places, dans un parking paysager aménagé autour d’un plan d’eau de 3500m² traversé par une passerelle. Large d’une cinquantaine de mètres, l’anneau épouse les contours du terrain de 17 hectares pour figurer, de manière plus prosaïque, un triangle aux angles généreusement arrondis avec une entrée et une sortie sur le côté sud. A l’origine du concept, la boucle intérieure décrit une promenade de 700 mètres le long des vitrines alors que l’approvisionnement des magasins s’effectue sur l’extérieur par une seconde boucle concentrique d’environ un kilomètre de long. Le parcours de visite est complété de quelques pavillons disposés en vis-à-vis ou implantés au bord de l’eau pour offrir d’agréables contrepoints notamment dévolus à la restauration. Toutes ces surfaces commerciales (60000m²) ouvrent de plain-pied sur la promenade circulaire et les allées qui sillonnent l’espace central abondamment planté. 

Pour réfléchir et amplifier ce cadre de nature recomposé, le continuum des vitrines s’accompagne d’un capotage d’acier inoxydable poli miroir qui enveloppe intégralement l’anneau érigé en charpente métallique. Le matériau règne sans partage en élévation comme en couverture du bâtiment, du couronnement des deux façades intérieure et extérieure jusqu’à l’ample auvent qui abrite le parcours de visite sous une immense vague sinueuse et lumineuse venant ourler la construction sur tout son déroulé. Pour en épouser l’onde variable, un système de bardage a été spécialement mis au point à partir de grands panneaux en nid d’abeille recouverts d’une feuille d’inox recuit brillant, Uginox Bright.

Assemblés bord à bord, sans joint apparent, ces panneaux d’environ 6m de long sur 1,50m de large générent une enveloppe continue dont la surface échappe au facettage comme exigé par les concepteurs. En amont, huit mois d’études ont permis de valider la solution retenue après une modélisation 3D et la fabrication de prototypes dans les ateliers de l’entreprise Acieroid. Quelque 6000 panneaux ont été ensuite fabriqués aux mesures exactes afin de s’adapter aux différentes configurations de l’ouvrage qui représente une surface totale de 35000m². Leur pose s’est effectuée sur une période de quatre mois, conformément au calendrier serré de cette opération rondement menée entre un permis de construire accordé en avril 2012 et une livraison de l’ouvrage en octobre 2014, au terme d’un chantier de 19 mois.

Fiche technique

Moulins-lès-Metz, France
Gianni Ranaulo
©Pino Musi

Infos

304/1.4301
Uginox Bright
1 mm

Bibliothèque Universitaire

Avec l’arrivée du tramway et le potentiel de développement urbain qui l’accompagne, la Ville et l’aménageur ont pensé cette bibliothèque afin de développer l’ouverture de l’université sur la ville.  

La nouvelle bibliothèque fait peau neuve : sa couverture en acier inoxydable (Uginox Bright) lui donne un aspect des plus modernes et industriels qui la fait se fondre totalement dans le paysage. Entourée de bâtiments plus design les uns que les autres, la bibliothèque sait se distinguer grâce à sa forme architecturale originale et grâce à ses persiennes en inox (nuance Aperam 304) qui reflètent et laissent entrer la lumière à l’intérieur tout en respectant l’ambiance de travail attendue par les étudiants. Depuis le forum les deux accès à la bibliothèque se détachent dans la perspective générale du campus. La compacité de la nouvelle bibliothèque permet de conjuguer les considérations environnementales d’inertie du bâtiment et la répartition de grands plateaux de consultation ouverts et confortables dans lesquels un cheminement logique de parcours documentaire est organisé.

Fiche technique

Villetaneuse, France
Bernard Ropa
©Luc Boegky

Infos

304/1.4301
Uginox Bright

Un conseil ? Une question ?
Besoin d’aide pour choisir l’inox adapté à votre projet ?

Appelez-nous au +1908 988 0625

Que vous soyez architecte, couvreur, façadier, entreprise du bâtiment, maître d’œuvre ou distributeur, notre équipe d’experts peut vous aider dans vos projets.

Un conseil ? Une question ?
Besoin d’aide pour choisir l’inox adapté à votre projet ?

Appelez-nous au +1908 988 0625

Que vous soyez architecte, couvreur, façadier, entreprise du bâtiment, maître d’œuvre ou distributeur, notre équipe d’experts peut vous aider dans vos projets.

Envie
d’inspiration ?

Visualisez les tendances architecturales

Grandes œuvres architecturales ou bâtiments du quotidien, découvrez certains de nos projets parmi les plus esthétiques, les plus audacieux et les plus représentatifs de notre offre.

Envie
d’inspiration ?

Visualisez les tendances architecturales

Grandes œuvres architecturales ou bâtiments du quotidien, découvrez certains de nos projets parmi les plus esthétiques, les plus audacieux et les plus représentatifs de notre offre.

Inscrivez vous à la Newsletter

Que vous soyez architecte, installateur ou encore bureau d’études, tenez-vous au courant des dernières actualités Uginox en souscrivant à notre Newsletter.
Consulter notre politique de confidentialité.

Scroll to top

Inscrivez-vous à la Newsletter

Formulaire de téléchargement