Découpe et pliage

Pliage

Le pliage de l’acier inoxydable s’effectue avec les mêmes procédés et dispositifs que pour l’acier doux. Cependant la puissance nécessaire (pour le pliage) doit être pour les aciers inoxydables 50 à 60% plus grande que pour les aciers doux. Le retour élastique étant plus important, il convient de modifier sensiblement les angles de pliage ou profilage. 

Profilage

Les aciers inoxydables se prêtent parfaitement au travail sur profileuses à galets. Les outillages sont en acier à outil traité dur (58-60 HRC) ou en bronze d’aluminium. Pour obtenir un profil inoxydable déterminé, on utilise généralement plus de têtes (paires de galets) que pour les aciers doux. 

Découpage

> A la presse

Le jeu entre poinçon et matrice pour l’ensemble des inox à l’état recuit est de :

- 5% pour les épaisseurs <1,5 mm

- 7 à 8% pour les épaisseurs > 1,5 mm 

Un jeu optimal permet d’obtenir une hauteur de coupe équivalente au 1/3 de l’épaisseur de la tôle. Pour les découpes de formes, les angles vifs sont exclus, le rayon de raccordement de deux éléments sera au minimum égal à une fois et demi l’épaisseur de la tôle. Une lubrification par huile de coupe est recommandée pour une bonne qualité de découpe et la longévité des outils. 

> Cisaillage guillotine

Les jeux sont comparables à ceux du découpage à la presse. Un presse tôle est conseillé pour obtenir une découpe de qualité. 

> Découpage plasma

Le plasma est un gaz ionisé, donc conducteur d’électricité. Un jet de plasma dirigé vers une surface métallique et traversé par un courant électrique peut être fortement échauffé par effet Joule (arc transféré). Les coupes d’aciers inoxydables sont à peine oxydées et bordées d’une bavure très friable. 

> Découpage laser

Il s’effectue avec des lasers YAG ou CO2. Le CO2 1500 à 2000 watts est largement utilisé pour la découpe des épaisseurs fines et moyennes. Un gaz de protection est conseillé afin d’éviter l’oxydation des rives. La qualité de la découpe est meilleure comparativement à la découpe plasma, mais moins bonne qu’une découpe au jet d’eau. 

> Découpage au jet d’eau

Cette technique consiste à propulser un jet d’eau contenant généralement une poudre abrasive au travers d’une buse de faible diamètre et sous une pression très élevée (4000 à 5000 bars). La découpe est large et peu rapide mais la qualité de la découpe est excellente. L'inconvénient majeur est le risque de pollution des tôles par l’eau et la poudre abrasive.