Brasage

Définition

Le brasage consiste à assembler des métaux à l’état solide à l’aide d’un métal fondu (brasure qui doit mouiller parfaitement le métal de base). L’opération s’effectue sans qu’il y ait fusion des métaux de base. Le brasage est qualifié de “tendre” lorsque le point de fusion du métal d’apport (brasure) est inférieur à 450°C, et de “fort” pour les températures supérieures. Dans le cas de la couverture, il s’agit d’un brasage “tendre”.

Généralités

Le brasage de l’acier inoxydable s’effectue à l’aide d’un fer à souder avec panne en cuivre et d’un métal d’apport constitué par une targette d’alliage plomb-étain avec un minimum de 28% de teneur en étain. Il est également possible d’utiliser de l’étain haute pureté à Tf 230°C ou un alliage étain-argent à Tf entre 215 et 250°C.
 
Pour améliorer la capillarité et le bon accrochage des parties à braser, il est nécessaire de dégraisser celles-ci avec un flux décapant.
Le seul flux décapant autorisé pour l’acier inoxydable est un flux à base d’acide orthophosphorique dilué. L’emploi d’autres décapants contenant des fluorures ou des chlorures (comme pour le zinc ou le cuivre) est formellement interdit sous peine de venir corroder l’acier inoxydable.
 
La bonne qualité d'une brasure dépend : 
> de la propreté des parties à assembler
> de la propreté et de la géométrie du fer à souder
> du flux décapant utilisé
> du métal d’apport
 
Conseils pratiques
> Utiliser le flux décapant sans exagération.
> Eviter d’étaler du flux au-delà des parties à braser.
> Nettoyer et étamer la panne de fer à souder en la plongeant dans le flux décapant pendant une ou deux secondes.
> Utiliser des outils (panne, pinceau, etc.) exclusivement destinés à la brasure de l’acier inoxydable.
> Utiliser un fer juste à la température nécessaire pour faire fondre le métal d’apport.
 
 
> Proscrire la pierre à ammoniac.
> Réaliser la brasure en deux passes :
- 1ère passe lisse pour assurer la pénétration
- 2ème passe “côtelée” ou “barrée” pour assurer la résistance mécanique
> Rincer les brasures à l’eau propre après exécution pour éliminer toute trace de flux qui aurait une action corrosive dans le temps.
> Veiller à la bonne prise des pointages et des côtes avant de relâcher la pression de la targette.
> Pour les chéneaux de largeur supérieure à 500 mm de développement, il est obligatoire de riveter avant brasure. Dans ce cas, on répartira les rivets tous les 5 à 10 cm.
     
Reprise de brasure sur l’acier inoxydable étamé
   
> Abraser les surfaces pour mettre le métal à nu.
> Nettoyer la zone avec de l’acide orthophosphorique dilué.
> Etamer la zone avec du métal d’apport (targette plomb-étain).
> Repasser une couche d’acide orthophosphorique dilué.
> Effectuer la brasure comme sur un matériau neuf avec les mêmes précautions d’usage.