Palais de Justice d'Anvers

Le Projet

La construction du nouveau Palais de Justice d´Anvers résulte d´une politique de modernisation de l´institution judiciaire du pays. Les services judiciaires étaient particulièrement à l´étroit dans différents bâtiments éparpillés en ville. La région flamande a donc décidé en 1999 d´organiser un concours international d´architecture pour la construction du nouveau palais.

 

Lauréate du concours, l´équipe Richard Rogers Partnership, en association avec les bureaux VK studio et Ove Arup, proposa un bâtiment subtil, efficace, transparent et d´une symbolique puissante.
Le bâtiment compte une surface de plancher de 78.000 m² et répond entre autres, par son orientation et l´utilisation maximale de ventilation et d´éclairage naturel, à des contraintes de développement durable sévères.
Le bâtiment, situé sur la Place Bolivar, termine d´une part la perspective des principaux boulevards d´Anvers (´Leien´) et donne d´autre part sur un grand espace vert entrecoupé de bretelles de liaison aux autoroutes. Une de ces routes passe sous le bâtiment avant de déboucher sur le boulevard en face, permettant ainsi de libérer la Place pour les piétons et les transports collectifs.
La salle des pas perdus toute vitrée relie non seulement les 6 ailes qui s´y rejoignent, mais permet aussi de créer une liaison urbaine entre la place et le parc, dans le prolongement du boulevard.
Chaque aile comprend six étages, dont un souterrain. Les trois premiers niveaux en surface sont occupés par des bureaux, le quatrième étage est un étage technique et le dernier étage regroupe les différentes salles d´audiences, coiffées de toitures rappelant des voiles de bateaux.
Les toitures-voiles sont le point de mire architectural du projet. La conception, les matériaux et les méthodes de construction pour ces toitures ont fait l´objet d´études approfondies. Par exemple,  des études en soufflerie ont été nécessaires afin de déterminer les charges  du vent les plus défavorables.

Chacun de ces 32 modules de toiture est formé de quatre quarts  préfabriqués  qui seront assemblés par boulonnage sur site. La forme géométrique décrite par ces quarts de toiture est une paraboloïde hyperbolique. Cette surface réglée permet de simplifier les éléments de structure et la fabrication.

Des poutrelles en bois lamellé collées disposées sur une trame selon les génératrices droites de la surface sont montées sur un cadre en tubes d´acier. Ensuite trois couches croisées de planches sont vissées successivement afin de former la coque.

Le recouvrement final de la toiture est réalisé par des bandes en inox de nuance 316L 2B, assemblées par la technique des joints debout.

Plusieurs contraintes particulières ont poussé les concepteurs à ce choix de matériaux : La durabilité naturelle, particulièrement en site exposés aux influences maritimes; la possibilité de soudage; le géométrie avec des pentes variables et localement nulles, les difficultés d´accès pour l´entretien et bien sûr aussi son aspect et sa couleur. Pour assurer une étanchéité parfaite les feuilles en inox sont soudées en continu à l´aide d´une machine automatique, formant ainsi une surface quasi monolithique.

Texte : SN - Constructalia

Fiche Technique

Ville: 
Anvers
Pays: 
Belgique
Architecte: 
Richard Rogers Partnership - VK Studio - Ove Arup & Partners
Année: 
2005
Client: 
Régie des bâtiments
Entreprise de pose: 
THV MBG - Iemants - ME Construct
Bureau d'Etudes: 
VK Engineering & Ove Arup & Partners

Information inox

Nuance: 
316L/1.4404
Aspect de surface: 
Uginox Mat