Valles Marineris, sculpture d'Emmanuel Regent

Le Projet

Quand l’inox rime avec l’art : exposition de notre matière

« Réalisé grâce au soutien d’Aperam, ce mur sera la seconde sculpture d’une série qui a débuté avec une première pièce en inox réalisée en 2007. Il s’agissait de l’exacte reconstitution d’une pierre taillée avec ses morceaux brisés qui se trouvent dans la rade de Villefranche sur mer à quelques mètres de profondeur. J’ai mesuré précisément le bloc déplacé de son architecture initiale (certainement détruite) pour le faire reproduire à échelle 1 en inox soudé.
Le mur est composé d’une cinquantaine de blocs d’environ 30x40 cm. La sculpture mesure 10m sur 1,50m de hauteur et pèse 900kg. La modularité de la construction permet de varier les possibilités autant dans la forme que dans la taille. Cette pièce imposante ne reproduit pas un mur de pierre sèche existant mais une fiction basée sur des faits réels ; une architecture métallique créée à l’aide de technologies récentes pour le découpage et la soudure, mais dans la tradition d’un savoir-faire manuel et artisanal. Construire un mur est un « geste premier » de sculpteur, une élévation verticale à la fois un espace de protection et de séparation : j’aime travailler avec un matériau « inoxydable », et aussi reconstituer une forme ancienne, basique, en intégrant la lente dégradation du temps sur la pierre comme modèle formel pour réaliser une pièce froide, lisse, chirurgicale qui renvoie à l’art conceptuel et minimal.
Sortir de son lit en parlant d’une rivière est la définition du terme « Divagation » dans le Littré : l’archéologie est pour moi une divagation organisée. Celle de demain sera-t-elle la redécouverte dans le futur des formes nouvelles d’aujourd’hui ? Ma sculpture signifie l’inverse car un mur en ruine est une présence intemporelle. Notre civilisation a fait de la ruine une architecture à part entière, intégrée et assimilée aux paysages contemporains.
Ce mur en inox est une interprétation symbolique, une archéologie imputrescible où forme et matière sont étrangères l’une à l’autre. Les éclats métalliques sont éparpillés et jonchent le sol comme les pièces manquantes d’un puzzle aquatique, d’une architecture égarée. »
Emmanuel Régent, Extrait d’un interview
 

Fiche Technique

Ville: 
Villefranche-Sur-Mer
Pays: 
France
Architecte: 
Emmanuel Regent
Année: 
2012

Information inox

Nuance: 
316L/1.4404
Aspect de surface: 
Uginox Mat
Epaisseur: 
1,50 mm
Surface / Volume: 
1T