Hôtel Résidence Montparnasse, Paris

Le Projet

La cour Vaugirard est un envers de la ville parcouru par les trains. Elle révèle le « fleuve ferroviaire », site ouvert sur la brillance des rails en acier et les rives de part et d’autres. Elle attend un scénario urbain qui n’est pas encore écrit.
Le projet se pose sur la dalle de couverture des trains en partance, hall 3 de la gare Montparnasse.
Il regarde vers la ville et assemble dans une même figure et un même espace visuel, l’urbain et les infrastructures. Le mode constructif reprend les nombreuses contraintes acoustiques et vibratoires liées au monde ferroviaire. Le projet est une « boite » en béton calée sur la mesure des quais, définissant des plateaux libres, sans structures intermédiaires, flexibles et transformables de 13 m de portée. Au niveau du lobby, les charges sont transférées par les poteaux en V s’appuyant sur les voiles construits au milieu des quais par l’intermédiaire de plots anti-vibratoires.
Les trois éléments de l’hôtel : le lobby, la cabane, la terrasse, renvoient à un usage et à un paysage spécifiques.
 
Le volume des chambres, la cabane, en bardage inox glacé (Uginox Mat), est un rappel du fleuve ferroviaire. L’inox capte les reflets des bâtiments, des végétaux, du ciel et des nuages et renvoie la lumière. Il dématérialise le volume et harmonise les perceptions depuis les deux rives habitées du fleuve ferroviaire, qui lui renvoie la brillance des rails.
Une grande terrasse s’ouvre au ciel, hors la ville, hors les rails et les bruits de la gare. Ce « creux » permet au ciel et au paysage de s’inviter dans le projet. Les chambres s’installent dans le volume protecteur perché au-dessus des voies et dominant la ville. La cabane renvoie à l’intimité des chambres. Les percements en longueur, dynamisent le volume et lui donnent une échelle, celle d’un bâtiment habité, dans la ville. Le lobby en double niveau regroupe les services offerts aux voyageurs et opère la jonction structurelle entre les niveaux supérieurs et la dalle.
Niveau de transit, de croisement, d’activités, entre la ville et les chambres, il se lit comme une boite suspendue, glissée dans la structure, en transparence entre la ville et sur le fleuve ferroviaire.

 

Texte : aasb_agence d'architecture suzelbrout

 

Fiche Technique

Ville: 
Paris
Pays: 
France
Architecte: 
aasb_agence d'architecture suzelbrout
Année: 
2015

Information inox

Nuance: 
304L/1.4301
Aspect de surface: 
Uginox Mat