Mairie Illkirch Graffenstaden

Le Projet

La mairie d’Illkirch-Graffenstaden se pare d’une coque perforée en inox et devient un nouveau repère urbain pour la ville

Remportant le concours lancé en 2011, l’Atelier Filippini spécialiste de la réhabilitation de bâtiments historiques et muséographiques, a réalisé la réhabilitation et l’extension de l’Hôtel de Ville d’Illkirch-Graffenstaden en banlieue de Strasbourg. L'élément fort de ce projet consiste en une coque protectrice en acier inoxydable perforé qui abrite le nouvel espace d’accueil pour le public.

Un ensemble unitaire et cohérent
L’objectif du projet était de relier trois bâtiments hétéroclites : un édifice du 19ème siècle et deux bâtiments construits dans les années 1970 pour en faire un édifice unitaire et cohérent tout en respectant la valeur patrimoniale du bâtiment principal construit en 1890. Le premier bâtiment a été traité avec une combinaison métal/vitrage composée d’une façade sérigraphiée et de tôles inox recouvrant les éléments de liaison et de transition. Quant au deuxième bâtiment abritant le Centre Social et Administratif, les façades ont été doublées par une isolation thermique performante et un bardage aluminium composite à l’aspect métallique. En complément de cette réhabilitation, l’architecte a créé un nouvel espace d’accueil de 150 m² sur le parvis, déjà surnommé par les habitants l’igloo, le coussin ou encore la bulle, entièrement recouvert d’une coque perforée en acier inoxydable. Cet écrin protecteur, permet de capter les reflets du ciel et des façades en vis-à-vis et de créer ainsi un signal architectural fort.

Une coque tout en inox entièrement sur-mesure
Pour concevoir la nouvelle pièce architecturale du projet, l’architecte s’est inspiré du passé industriel de la ville, berceau de la construction de locomotives à vapeur en proposant une coque inox dont la forme courbe absorbe autant qu’elle révèle les particularités de l’environnement bâti. Dédié à l’accueil du public, cet écrin métallique et protecteur conjugue à la fois résistance et légèreté. « Certes, l’espace est protecteur, rappelle Renato Filippini, architecte du projet. Mais je le souhaitais résolument ouvert. C’est l’inox qui m’a paru le plus adapté à cet usage. Cette coque galbée évoque une certaine douceur en référence aux œuvres d’Anish Kapoor ». Conçue en 3D, courbée et usinée dans les ateliers de la Chaudronnerie du Ried, l’enveloppe est constituée de 150 tôles d’inox d’épaisseur 5 mm livrées par Aperam depuis l’usine de Genk en Belgique. La nuance choisie est 304L (1.4301) d’aspect microbillé puis électropoli pour obtenir un fini brillant.
Tout l’enjeu lors de l’usinage des tôles était de pouvoir réaliser des formes curvilignes complexes constituées de rayons différents. Pour les éléments de façade à simple courbure, les tôles ont été découpées après perforation au laser avant d’être mises en forme à l’aide d’une machine de roulage. Les bords ont ensuite été rigidifiés puis électropolis. La face extérieure a subi une opération de grenaillage.
Quant aux éléments de façade à double courbure, les plus difficiles à réaliser, une découpe jet d’eau a été privilégiée par rapport à une découpe laser et de nombreuses autres opérations complémentaires ont été nécessaires pour la mise en forme.

La mise en oeuvre a nécessité une précision d’orfèvre. Suspendue et fixée à des structures arborescentes en acier, l’enveloppe n’a aucun contact avec le sol. Calculées également au millimètre, les perforations sont toutes différentes, plus nombreuses à hauteur d’œil pour s’espacer vers le haut. De l’intérieur, elles filtrent la lumière sans obstruer la vue sur l’espace urbain. De l’extérieur, la coque reflétant l’environnement et les cieux, semble flotter sur l’eau qui l’entoure.

Confort, accessibilité et qualité environnementale
L'intervention architecturale ne se limite pas à donner une image contemporaine au bâtiment, de par les matériaux utilisés ou encore par le volume de l'accueil, mais elle implique une réorganisation interne complexe de manière à faciliter l'utilisation et l’accès des espaces par le personnel et par le public tout en améliorant le confort.

Le choix des matériaux associé à des techniques innovantes telles que :
> un système pariétodynamique avec la réalisation d'une double peau pour récupérer l'air préchauffé et réduire les besoins de chauffage en hiver et à la mi-saison
> sur toutes les façades exposées, des brise soleils orientables ou des stores exétrieurs ont été posés
> récupération de l'eau de pluie pour arroser les espaces extérieurs
rendent le bâtiment pérenne et performant d’un point de vue consommation énergétique.

Respectant délais et budget serrés, le projet a nécessité 18 mois de chantier. L’inauguration du lieu s’est accompagnée du lancement de nouvelles plateformes de communication pour la mairie, avec un nouveau site Internet et une application mobile. La ville d’Illkirch-Graffenstaden dispose désormais d’un nouvel édifice symbole, élément d’identification fort pour ses 27000 habitants.

Fiche Technique

Ville: 
Illkirch Graffenstaden
Pays: 
France
Architecte: 
Atelier Filippini
Année: 
2015
Entreprise de pose: 
Chaudronnerie du Ried
Bureau d'Etudes: 
OTE Ingénierie

Information inox

Nuance: 
304L/1.4301
Aspect de surface: 
Uginox Mat
Epaisseur: 
5 mm