Les familles d'inox

Une gamme complète

Nous offrons une gamme complète de solutions avec 5 familles d’acier inoxydable :

> Austénitiques ou séries 300 

0,015 à 0,10 % de carbone, 16 à 21 % de chrome, 6 à 26 % de nickel, 0 à 7 % de molybdène.
La présence de nickel améliore la résistance à la corrosion et rend l’inox plus ductile. La présence de molybdène renforce encore la résistance à la corrosion en milieu acide. Les nuances les plus courantes sont 304/304L et 316/316L. 

> Ferritiques ou séries 400 : offre ferritique KARA  

0,02 à 0,06 % de carbone, 10,5 à 30 % de chrome, 0 à 4,5 % de molybdène. Ces nuances utilisées de façon courante en intérieur sont désormais développées pour des produits d’enveloppe et de structure.

KARA est la marque des aciers inoxydables ferritiques de Aperam.
Contrairemenet à d'autres aciers inoxydables, la gamme KARA ne contient pas de nickel : elle s'affranchit ainsi des variations erratiques de cet élément d'alliage.

Leurs prix sont plus stables dans le temps : un argument de poids dans le secteur du bâtiment pour lequel le chiffrage et le dimensionnement économique des projets restent des éléments clés.  

> Austéno-ferritiques ou duplex

0,02 % de carbone, 0 à 4% % de molybdène, 1 à 7% de nickel et 21 à 26 % de chrome. Ils possèdent une structure biphasée austénite plus ferrite.
Ils ont d’excellentes qualités pour un prix de revient maîtrisé grâce à leur faible quantité de nickel, alliage hautement spéculatif.

Martensítiques : 0,1 % de carbone, 10,5 à 17 % de chrome. Ces inox sont surtout utilisés dans l’outillage, les outils de coupe, les ressorts 

> Austenítiques avec manganese ou Séries 200 :  

 ce sont des aciers au chrome manganèse, avec une teneur en nickel faible (toujours inférieure à 5 %) 

 

Les aciers inoxydables traditionnellement utilisés en bâtiment sont classés en trois grandes familles :

 

  Austenítiques Séries S300
Ferritiques S400
 Solutions KARA 
Duplex
   

 

 

 

À chacune de ces familles correspondent des caractéristiques mécaniques spécifiques :
degré de dureté, limite d’élasticité, résistance à la rupture, capacité d’allongement, etc. Par exemple les inox austénitiques et austéno-ferritiques ont des coefficients de dilatation supérieurs aux autres aciers. Leur conductivité thermique est inférieure à celle des inox ferritiques et des aciers classiques. Les austénitiques se distinguent par leur niveau très élevé de résilience – propriété d’un matériau à résister à la rupture fragile – à toute température. Les duplex ont des limites d'élasticité très élevées, supérieures aux aciers et autres familles d'inox ce qui en fait en matériau couramment utilsé pour les structures, les ponts et les passerelles.